Notre histoire

De l’activité de bouilleur de cru lancée par Théodore Désert en 1916, jusqu’au groupe de transport de produits pulvérulents en vrac dirigé par son arrière-petit-fils, il s’est déroulé plus d’un siècle. De virages en rachats, l’entreprise s’est construite et développée, restant toujours familiale.

Rachat de la station de lavage « Lav’Indus » située à 45 – Malesherbes qui devient DESERT Lavage Centre.

Mars 2022

Avril 2021 : reprise des Transports Jean MOREAU à l’Ile Bouchard (37) qui deviennent DESERT Val de Loire. Le Groupe DESERT compte 450 collaborateurs et 350 véhicules.

2021

Au 1er janvier 2020, fusion des Transports Argentais et Trans Ouest au sein de Transports DESERT.
Création des entités DESERT Maintenance et DESERT Lavage.

2020

Développement de notre activité pulvérulent sur le Centre et l’Est de la France.

2015

Au 1er janvier 2020, fusion des Transports Argentais et Trans Ouest au sein de Transports DESERT.
Création des entités DESERT Maintenance et DESERT Lavage.

2014

Reprise de la société Argentais Transport à St Jacques de la Lande (35), qui à son tour rejoint le Groupe DESERT.

2013

C’est au tour de Sylvain DESERT de prendre la direction de l’entreprise. En octobre 2010, la société Trans-Ouest, basée à Etrelles (35) intègre le Groupe.

2010

Gilles DESERT assure la direction des Transports DESERT. L’entreprise passe de 50 à 250 collaborateurs et de 40 à 180 camions. Les premières croissances externes se font en 2005 avec la reprise de l’activité pulvérulents alimentaires des Transports Antoine puis la reprise des Transports Pitois en 2007.

1978 à 2009

Théo DESERT cède l’activité de marchand de grains.

1976

Création d’une entreprise séparée pour l’activité de transport public, la SARL Transports DESERT, avec Bernard DESERT comme gérant. Un garage et des bureaux sont construits sur le site de La Guerche de Bretagne (35).

1967

La France est à reconstruire. De transporteur privé, Théo DESERT devient transporteur public avec 3 camions. La cimenterie Lafarge de Saint Pierre La Cour lui confie le transport des sacs de ciment sur la zone Atlantique. Puis le ciment se transporte en citerne pulvérulent pour approvisionner les centrales à béton; c’est une nouvelle opportunité pour l’entreprise qui va orienter son développement vers ce nouveau marché.

1950 – 1960

Au lieu-dit «Le chêne vert » à La Guerche de Bretagne (35) , Théodore DESERT, d’abord « bouilleur de cru » itinérant, fait construire puis exploite une minoterie. Il ajoute rapidement une activité de marchand de grains et achète quelques camions pour assurer les livraisons.

1916

Vous êtes bien chez Désert

Plaçant l’homme au cœur de notre développement, nous mettons l’accent sur l’intégration et la formation de notre personnel.

Entrer chez DESERT, c’est rejoindre un groupe familial où le bien-être des collaborateurs est une priorité.

Trouvez votre voie